Quelques difficultés linguistiques et culturelles dans la traduction de «L’Épopée des Trois Royaumes» de Luo Guanzhong

Resumen

Réflexions rétrospectives sur l’herméneutique translinguistique et transculturelle à travers des difficultés essentielles, d’ordre linguistique et d’ordre culturel, rencontrées au cours de la traduction d’un célèbre roman épique et historique chinois, L’épopée des Trois Royaumes de Luo Guanzhong (1330-1400?), d’une langue maternelle, le chinois, à une langue acquise, le français, deux langues appartenant à deux groupes linguistiques fort éloignés, cet article essaie également d’élucider quelques questions incontournables de la problématique de la traduction en Chine comme en Occident: définition de la traduction selon Steiner, critères d’or de la traduction selon Yan Fu et Qian Zhongshu, rôle et objectif du traducteur selon Proust etc. tout en insistant sur la spécificité de la langue chinoise figurative, ambivalence et polysémie des cultures tant chinoise qu’occidentale, afin d’en dégager quelques pistes ou conseils méthodologiques pour la traduction et de montrer que malgré les multiples difficultés aussi bien sur le plan langagier que sur le plan culturel, la traduction demeure possible, si le traducteur sait saisir le génie des deux langues impliquées dans cette formidable «  alchimie du verbe », et sait transcrire, ou faire revivre, dans sa traduction l’esprit et les sens profonds que contiennent et révèlent l’oeuvre à traduire.

Publicado
2021-03-04
Sección
Artículos